Autour du Cancer Gastrique

Le Professeur Olivier BOUCHE médecin hépato-gastroentérologue spécialisé en cancérologie au CHU de Reims a co-écrit en 2011 avec un patient guéri d"un cancer (Bernard ULRICH], un livre intitulé « Les annonces en cancérologie: le médecin face au malade». Olivier BOUCHE a toujours attaché une très grande importance à la relation soignant/patient; c'est pour cette raison que nous lui avons proposé de réaliser 6 vidéos inspirées de la réalité reflétant les parcours que peuvent vivre les patients atteints d'un cancer gastrique.

Comment aborder la vérité avec le malade? Que dire? Quand La dire? Où la dire? A qui la dire? La parole peut être dure et déstabilisante si elle ne prend pas en compte l'histoire de chaque patient. Comment amortir la brutale révélation d'un cancer sans mentir, tout en veillant à préserver l'étincelle d'espoir nécessaire à la mise en œuvre du parcours thérapeutique?

Ces vidéos sont interprétées par Olivier Bouché et par un acteur qui joue le rôle du patient.

Introduction – 2mn

- Présentation du Pr Olivier BOUCHE (CHU Reims]
- Pourquoi ces vidéos?
- Importance de la communication entre le médecin et son patient
- Résumé des 4 films suivants "parcours de soins du patient en 4 étapes"

Annonce du diagnostic et des traitements – 18mn

C'est un moment clef dans la construction de la relation entre le médecin et son patient.

Vous y trouverez: la présentation du dossier du patient, l'annonce du diagnostic au patient puis l'information sur le traitement proposé en RCP, l'explication des soins de support, la gestion du désarroi du patient.

Un moment très éprouvant pour le malade au cours duquel le médecin doit essayer de laisser un espoir réaliste à son patient.

Annonce du résultat de la première évaluation thérapeutique – 7mn

"2ème étape" dans le parcours du patient. Lui annoncer les résultats du premier scanner d'évaluation après chimiothérapie: la maladie est stabilisée mais n'a pas régressé.

Comment lui faire prendre conscience que l'OBJECTIF de la prise en charge a changé!

La maladie ne va pas disparaître mais il faut la stabiliser le plus longtemps possible et donc continuer le traitement. Le médecin et le patient doivent main dans la main adapter leurs objectifs.

Annonce de la progression de la maladie sous chimiothérapie – 9mn

Le médecin doit annoncer au patient que sa maladie "progresse". Le terme "progresser" est équivoque car il signifie que la maladie s'aggrave. Pour le malade "progresser" peut-être interprété comme "je vais mieux".

C'est une étape difficile où beaucoup d'informations sont données. Quel nouveau traitement et pourquoi? Quels effets secondaires? Le médecin doit faire face au dépit du patient et lui transmettre la force de continuer.

Annonce des soins palliatifs – 7mn30

Le patient est hospitalisé car beaucoup de symptômes sont apparus.

Le médecin va devoir lui faire comprendre qu'il n'aura plus de traitements "agressifs" de chimiothérapie et qu'il va falloir mettre en place des soins palliatifs pour limiter ses symptômes.

Le médecin doit faire face au sentiment de désarroi du patient qui a conscience que c'est la "fin", lui expliquer comment il va être entouré mais aussi répondre à ses attentes (ici rentrer chez lui pour profiter de sa famille). L'espoir n'est plus de guérir mais de vivre dans de bonnes conditions la fin de vie.

Conclusion – 1mn30

Il met en avant l'importance de la communication entre le médecin et le patient pour faire passer les messages d'espoir. "On apprend tous les jours au contact des patients".

"Il n'y a pas de bonne façon pour annoncer une mauvaise nouvelle, mais certaines sont moins dévastatrices".

PP-RB-FR-0060 Visa 17/01/63848228/PM/001 - Juillet 2018
Top