Précaution d'emploi

//images.ctfassets.net/tcii3zrq4kfu/136kHe2Qs6sQEMaAsMEuyM/940b5ecb5e81daa4bc1365402009727c/header-bon-usage.jpg header-bon-usage

Précautions d’emploi 1,2,3

Avant initiation

Quelles sont les contre-indications ?
Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients

Dans quels cas Trulicity® ne doit pas être utilisé ?

  • Chez les personnes atteintes de diabète de type 1 ou d’une acidocétose diabétique
  • Chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans
  • Chez la femme enceinte ou qui allaite
  • Ne doit pas être réinitié en cas de pancréatite avérée
  • Trulicity® ne peut pas se substituer à l’insuline. Des cas d’acidocétose diabétique ont été rapportés chez des patients insulinodépendants après une interruption rapide de la prise d’insuline ou une réduction rapide de la dose d’insuline (voir rubrique posologie et mode d’administration du résumé des caractéristiques du produit)

Lors de la prescription

Pour quelles personnes Trulicity® n’est pas recommandé ?

  • Les personnes présentant une insuffisance rénale terminale (< 15ml/min/1,73m²)
  • Les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque congestive
  • Les personnes atteintes de maladie gastro-intestinale sévère, notamment de gastroparésie sévère
  • Selon les recommandations de l’HAS 2, l’utilisation des analogues du GLP-1 n’est pas actuellement recommandée chez les personnes âgées de plus de 75 ans en raison d’une expérience clinique limitée

Quelle dose prescrire ?

  • La dose recommandée est de 1,5 mg une fois par semaine
  • La dose de 0,75 mg une fois par semaine peut être envisagée comme dose initiale pour les populations potentiellement vulnérables, telles que les patients de 75 ans et plus (selon les recommandations de l’HAS 2, le traitement par analogue du GLP-1 chez les personnes de plus de 75 ans n’est pas recommandé).
  • Aucun ajustement de dose en fonction de l’âge, ainsi que chez les personnes atteintes d’insuffisance hépatique ou d’insuffisance rénale légère à sévère (DFGe < 90 à ≥ 15 ml/min/1,73m²).

Quelles sont les associations médicamenteuses à prendre en compte ?

  • Les patients traités par Trulicity® en association à un sulfamide hypoglycémiant ou à de l’insuline peuvent présenter un risque accru d’hypoglycémie. Le risque d’hypoglycémie peut être limité en réduisant la dose de sulfamide hypoglycémiant ou d’insuline.
  • Trulicity® doit être utilisé avec précaution chez les patients traités avec des médicaments administrés par voie orale nécessitant une absorption gastro-intestinale rapide.
  • Aucun ajustement de la dose des médicaments suivants, administrés par voie orale, n’est nécessaire lors de l’administration concomitante de Trulicity® : paracétamol, atorvastatine, digoxine, lisinopril, métoprolol, warfarine, contraceptifs oraux, metformine.

Télécharger la fiche posologique de trulicity

  • 1. Résumé des caractéristiques du produit Trulicity®.
  • 2. Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 - Recommandation HAS/ANSM (Janvier 2013)
  • 3. Guide du parcours de soins. Maladie Rénale Chronique de l’adulte. HAS. Février 2012

PP-DG-FR-0174 - 18/04/63787647/PM/005 – V3 – Juin 2019 – ©Lilly. Tous droits de reproduction réservés

Top